Réinitialiser le mot de passe

Brouage en Charente-Maritime : à la découverte de son histoire

Vos résultats de recherche
Mai 25, 2024

Brouage est une citadelle fortifiée, nichée au cœur des marais de la Charente-Maritime. Elle se distingue par une histoire riche qui a évolué à travers les siècles. Initialement établie au XVIe siècle en tant que port marchand spécialisé dans le commerce du sel, Brouage a évolué pour devenir une place militaire stratégique sous le règne d’Henri IV et de Richelieu. Avec le temps, son importance a décru, laissant place à un sommeil progressif. Cependant, son lien avec la Nouvelle-France et Samuel de Champlain, son illustre fondateur qui y a passé sa jeunesse, marque un chapitre significatif de son histoire.

Aujourd’hui, Brouage se distingue comme un village classé parmi les plus beaux de France. Il conserve un patrimoine hors du commun et attire un grand nombre de visiteurs chaque année.

Ce guide vous plonge dans l’histoire fascinante de Brouage, explorant ses origines marquées par le sel, son importance stratégique dans la défense et son rôle dans l’expansion vers le Canada. Vous découvrirez ainsi la beauté et l’ampleur de cette citadelle, témoignage vivant de l’époque glorieuse de la France.

Des origines salées : les débuts de Brouage

La petite citadelle de Brouage, aujourd’hui entourée de marais, n’a pas toujours joui de cette isolement. Initialement, elle était un port maritime lié directement à l’océan Atlantique par un chenal. Cependant, avec le temps, les apports de sable par les courants maritimes ont progressivement obstrué ce chenal, modifiant profondément le paysage environnant. Brouage s’est ainsi vue séparée de la mer, mais cet isolement s’est révélé être une source de richesse grâce aux marais salants qui l’entourent, contribuant à sa renommée et à son économie.

Le sel de la puissance : l’économie du sel

Au Moyen Âge, le sel était une ressource d’une valeur inestimable, essentielle pour conserver les aliments. Grâce à son climat et à sa position géographique, Brouage était un lieu privilégié pour la production de sel de haute qualité, surnommé « l’or blanc ». L’exploitation des marais salants couvrant plusieurs milliers d’hectares fournissait du travail à de nombreux sauniers, qui collectaient le sel dans des bassins dénommés « œillets ».

Le sel de Brouage était exporté à travers toute l’Europe, en particulier vers les pays nordiques pour la salaison du hareng. Ce commerce florissant a propulsé Brouage au rang de capitale européenne du sel au XVIe siècle.

Un port stratégique en Atlantique

Outre son importance économique, Brouage jouait également un rôle clé sur le plan politique et militaire. Son port constituait un point névralgique pour les expéditions maritimes, y compris celles en direction des colonies françaises d’Amérique. La ville était en outre un lieu de conflits entre catholiques et protestants durant les guerres de religion.

Afin de sécuriser la ville et de superviser le trafic maritime, le roi Henri IV et le cardinal de Richelieu ordonnèrent l’érection de fortifications majestueuses, qui demeurent aujourd’hui le symbole de Brouage. Ces défenses transformèrent la citadelle en une forteresse impénétrable, désormais surnommée « la petite Carcassonne de l’Atlantique ».

La transformation en place forte : l’ère d’Henri IV et Richelieu

Brouage a endossé plusieurs rôles essentiels dans l’histoire française, évolution d’un simple port de commerce du sel à une place forte militaire de premier ordre. Pendant les gouvernances d’Henri IV et Richelieu, la citadelle de Brouage a été élaborée et érigée pour parer aux assauts et servir de point d’appui pour les manœuvres maritimes. De surcroît, Brouage s’est trouvée au cœur des tensions religieuses, étant un champ de bataille entre catholiques et protestants au cours des guerres de religion.

Ce segment détaille la transformation de Brouage en une formidable citadelle, reflet du brillant stratège militaire de la France.

La citadelle de Brouage : conception et construction

L’ingénieur italien Giacomo di Castri a été le maître d’oeuvre de la citadelle de Brouage, proposant un dessin original en forme d’étoile à sept branches, entourée de douves profondes. Les travaux débutent en 1590, sous l’impulsion d’Henri IV désireux de constituer une place forte protestante en réponse à l’ambition espagnole.

La citadelle disposait d’un périmètre de 2,5 km avec quatre portes et 14 bastions. Elle abritait des installations militaires — casernes, entrepôts, poudrières, forges — ainsi que des structures civiles — marché couvert, église, chapelle, hôpital, prison. Elle était conçue pour accueillir jusqu’à 4000 résidents et 2000 soldats.

Brouage dans les conflits religieux : un bastion protestant

Site de multiples confrontations durant les guerres de religion, Brouage a vu s’affronter catholiques et protestants, soutenant respectivement le roi et le prince de Condé. Conquise par les protestants en 1569 et dotée de fortifications rudimentaires, la ville est reprise par les catholiques en 1578, devenant une cité royale. Les tentatives protestantes de reconquête, notamment en 1585 et en 1622, sont vaines, notamment grâce à l’intervention du cardinal de Richelieu, qui veille à la loyauté de Brouage envers le roi et la foi catholique.

Richelieu et le renforcement des fortifications

Natif de la région, le cardinal de Richelieu a joué un rôle pivot dans l’essor de Brouage, ordonnant l’amplification ses défenses avec l’ajout de demi-lunes, d’ouvrages à corne, de tenailles et de caponnières. Il initie également le creusement d’un canal pour connecter directement Brouage à la mer, optimisant l’accès aux navires.

Avec ces améliorations, Brouage s’affirme en tant que centre névralgique des opérations militaires royales, marquant notamment le siège de La Rochelle en 1627-1628, qui signe l’épuisement de la résistance protestante. La ville devient également un point de départ important pour les expéditions vers les colonies françaises d’Amérique, incluant la Nouvelle-France et les Antilles.

Brouage, lié à la Nouvelle-France et à Samuel de Champlain

Brouage ne se limite pas à être une impressionnante citadelle fortifiée; c’est également le lieu de naissance d’une figure emblématique ayant joué un rôle prépondérant dans l’histoire du Canada : Samuel de Champlain. Né aux alentours de 1570 à Brouage, Champlain est reconnu comme le fondateur de Québec et considéré le père de la Nouvelle-France. Son immense contribution comprend l’exploration et la cartographie d’étendues significatives du territoire canadien, l’établissement de relations diplomatiques avec les peuples autochtones et la défense des intérêts français en territoire américain.

Cette section dévoile le lien profond entre Brouage et la Nouvelle-France à travers le prisme de Samuel de Champlain, dont l’héritage demeure indélébile des deux côtés de l’Atlantique.

Samuel de Champlain : le fils de Brouage

Issu d’une famille de marins protestants de Brouage, Samuel de Champlain a été initié dès son plus jeune âge à l’art de la navigation ainsi qu’à l’esprit d’aventure. Son initiation aux voyages se fait en 1599, lorsque, accompagnant son oncle capitaine d’un navire marchand, il part découvrir le monde. Ses périples l’ont mené aux Antilles, au Mexique, au Panama et en Colombie. Ces voyages ont été l’occasion pour lui de rapporter des histoires et des croquis, témoignant de sa grande curiosité et de sa capacité d’observation. Ces expériences se révéleraient précieuses pour ses futures explorations du Canada.

Le rôle de Brouage dans l’exploration de la Nouvelle-France

Brouage a été au cœur de l’aventure d’exploration et de colonisation de la Nouvelle-France, territoire désignant les zones sous contrôle français en Amérique du Nord. Le port de Brouage constituait un point de départ pour de nombreux navires à destination du Canada, y naviguant pour le commerce, la pêche ou l’exploration. De plus, Brouage servait de centre de recrutement pour les colons, les soldats, les missionnaires et les artisans destinés à peupler et développer la Nouvelle-France. La ville a également été le berceau ou une escale pour de nombreux explorateurs de renom, dont Jean-François de La Rocque de Roberval, Jacques Cartier, Jean de Poutrincourt, et bien sûr, Samuel de Champlain.

Issu de Brouage, fondateur de Québec : l’empreinte de Champlain

Samuel de Champlain demeure l’explorateur le plus illustre originaire de Brouage. Fondateur de la ville de Québec en 1608, qui allait devenir la capitale de la colonie, il a également mené des expéditions d’envergure le long du fleuve Saint-Laurent, parmi les Grands Lacs, dans la baie d’Hudson et en Nouvelle-Angleterre. S’alliant avec les peuples autochtones tels que les Hurons, les Algonquins et les Montagnais, il s’oppose aux Iroquois, alliés des Anglais, défendant vaillamment les intérêts français en Amérique contre les assauts des autres puissances européennes. Décédé à Québec en 1635, il laisse derrière lui un patrimoine culturel et historique remarquable. Champlain est vénéré comme le père de la Nouvelle-France et le fondateur de la nation canadienne-française. En son honneur, une statue et une maison à Brouage portent son nom. Brouage et Québec, unies par le destin depuis 1984, célèbrent le lien indissoluble qui les relie à travers Champlain.

Brouage aujourd’hui

Marchés:

  • Marché hebdomadaire :Ce marché a lieu tous les vendredis matin sur la place de l’église. Vous y trouverez des produits frais et locaux, tels que des fruits et légumes, de la viande, du poisson, du fromage, du pain et des pâtisseries. Vous pourrez également y trouver des produits artisanaux, tels que des bijoux, des vêtements, des objets de décoration et des souvenirs.

Visites guidées:

  • Visite guidée de la ville fortifiée :Cette visite guidée vous permettra de découvrir l’histoire riche du village, ses fortifications et ses monuments. La visite dure environ 1h30 et est disponible en français, anglais et espagnol.
  • Visite guidée du marais :Cette visite guidée vous permettra de découvrir la faune et la flore du marais poitevin, classé patrimoine mondial de l’UNESCO. La visite dure environ 2h et est disponible en barque ou à pied.

Animations:

  • Spectacles de rue :Des spectacles de rue ont lieu tout au long de l’année à Brouage, notamment pendant la saison estivale. Vous pourrez y voir des cracheurs de feu, des jongleurs, des musiciens et des comédiens.
  • Concerts :Des concerts sont organisés régulièrement, dans différents lieux, tels que l’église Saint-Pierre et la Maison du Marais.

Festivités:

  • Festival de musique classique dans les marais de Brouage: entre vents et marais
  • Festival des Musiques Sacrées : Ce festival a lieu tous les ans au mois de juin. Il propose une programmation riche en concerts, conférences et expositions autour de la musique sacrée.

  • Brouage se la raconte: Du 20 mai au 25 septembre 2024, la Citadelle de Brouage accueille l’exposition ludique « Brouage se la raconte ». Cette exposition, conçue pour toute la famille, propose un parcours interactif et pédagogique à travers l’histoire de cette ville fortifiée classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.
  • Journées Européennes du Patrimoine :Ces journées ont lieu tous les ans au mois de septembre. Elles permettent de découvrir le patrimoine historique de Brouage gratuitement ou à un prix réduit.

Sites web pour trouver d’autres événements culturels :

  • Office de tourisme de Brouage : https://www.brouage-tourisme.fr/
  • Agenda culturel de la ville de Brouage : https://www.brouage-tourisme.fr/
  • Agenda des manifestations de la Charente-Maritime : https://www.infiniment-charentes.com/

Conclusion

Brouage, anciennement reconnu comme une citadelle fortifiée nichée au cœur des marais de la Charente-Maritime, détient une histoire riche teintée d’événements marquants. Née au XVIe siècle en tant que port de commerce florissant du sel, cette ville a évolué pour devenir une bastion militaire de premier plan sous le règne d’Henri IV et de Richelieu, avant de connaître une période de déclin progressif à travers les âges. Elle possède également un lien historique significatif avec la Nouvelle-France, grâce à Samuel de Champlain, explorateur et fondateur, qui y a passé une partie de sa jeunesse.

De nos jours, Brouage est reconnu comme l’un des villages les plus pittoresques de France, préservant un héritage culturel extraordinaire et devenant un pôle d’attraction pour une multitude de visiteurs. Cette localité offre un aperçu fascinant du faste historique de la France et de son influence à l’échelle mondiale.

Pour ceux intéressés par l’exploration de Brouage et de ses trésors historiques, nous vous invitons à consulter le site de l’office de tourisme. Vous y trouverez des informations sur les visites guidées disponibles, ainsi que sur diverses activités culturelles et conseils pratiques pour rendre votre séjour inoubliable. Brouage vous ouvre ses portes pour une aventure qui promet d’être mémorable !

FAQ

Qui a construit Brouage ?

Jacques de Pons est le fondateur de Brouage, établie en 1555 sur une base de détritus marins formés de galets et de vase. Initialement, Brouage servait de port de commerce pour le sel avant de devenir un port de guerre sous l’égide catholique d’Henri III.

Comment visiter Brouage ?

La visite du village peut se faire de plusieurs façons : – Participer à une visite guidée offerte par l’Office du Tourisme pour découvrir l’histoire fascinante et l’architecture unique de la citadelle. – Explorer les remparts en empruntant le chemin de ronde, offrant une perspective magnifique sur le marais et les îles avoisinantes.

Qui est né à Brouage ?

Samuel de Champlain, reconnu comme le père de la Nouvelle-France et fondateur de la ville de Québec, est l’illustre personnalité née à Brouage.

Qui est le maire de Marennes 17 ?

Claude Balloteau occupe le poste de maire de Marennes 17, élue le 23 octobre 2020, dirigeant ainsi la communauté de Marennes-Hiers-Brouage.